samedi 13 octobre 2012

Des clopinettes

Un caillou dans sa chaussure !Elle s’arrête, s’appuie au mur et quitte la chaussure.Se masse le pied et, pour ce faire, pose la chaussure sur le mur. Le muret. Disons le muret. Enfin, un haut muret. Presque un mur.Un coup de vent ? Le hasard ? Une mauvaise position ?La chaussure choit. De l’autre côté du mur.Elle choit la chaussure. De l’autre côté. Le pied est massé, la main tâtonne. De chaussure, point !A l’évidence, elle a chu. Quoi d’autre ? Elle aurait filé sans prévenir ?Le muret entre deux immeubles. D’entrée point sinon... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 10:01 - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,
vendredi 12 octobre 2012

Oeugénisme

— En rang par un ! Garde à vous, fixe !Mais qu’est-ce qu’il lui prend, au Roger ? Un dimanche, alors que la maison regorge d’invités ! Il nous a alignées le long du mur, côte à côte, pieds nus dans l’herbe, dans notre état de nature — si nos mères nous voyaient —, face à l'airial, menaçant.— J’ai des choses à vous dire, les filles. Je vous observe depuis un moment et j’ai accumulé des preuves. Je dois faire un exemple. Ça me brise le cœur mais je n’ai pas le choix.Il a l’air mauvais, le Roger. C’est pas que d’ordinaire il soit... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 06:01 - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,
jeudi 11 octobre 2012

Encore une lettre

Il court. Une lettre à la main, il court.Prochaine levée 15 h 30. Il n’est pas encore 15 h 15. La boîte  à cent mètres. Il court.Il aurait envoyé un courriel, sûr, il ne bougeait pas de son fauteuil. Hélas, faute de courriel, c’est à ses jambes qu’il confie le soin de porter son courrier.— « Cours papy, cours. ! »L'auteur aurait écrit Jazy plutôt que papy, ça dénotait son âge — à l'auteur.Qui se souvient de Michel Jazy ? Papy, c’est moins connoté, ça donne un regard sur le personnage, pas sur l’auteur.Au contraire, l’auteur, ça... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 06:01 - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,
mercredi 10 octobre 2012

Pour une trouve aïe

J’ai trouvé une épingle à chapeau — retrouvé, devrais-je dire — au fond d’un tiroir. Une épingle à chapeau coiffée — si j’osais — d’une simple perle noire. Ai pensé qu’elle ferait le bonheur d’Unetelle. L’ai mise dans ma poche de pantalon. Aurais pu la glisser au revers de ma veste. N’avais pas de veste.L’ai oubliée.Pas longtemps. Me suis assis. M’en souviendrais un bon moment.
Posté par Old_Papistache à 06:01 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :
mardi 9 octobre 2012

Une lettre

Un grelot de laiton retenu par un fil de fer entortillé. Le facteur secoue le portillon. Maigre tintement. Le chien affalé sur le ciment de la courette carrée lève une paupière, la referme. Vieux cabot obèse et incontinent.La cour est ignoble. Des déjections canines écrasées. Des jouets de petite fille, poussette, dînette, peut-être une robe de poupée, jonchent le sol. Un sac poubelle, près des marches du petit perron, éventré, dégueule ses immondices.Le facteur suppute. Si le portillon s’ouvrait, si le chien ne bronchait pas, si un... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 06:01 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 8 octobre 2012

Une roue qui tourne

Elle lui parle : sa voix se trouble. Lui, qui l’écoutait sans la regarder, perçoit le nœud dans la gorge, lève la tête, quitte la rédaction de son mémoire, voit les larmes ruisseler sur la joue. Elle, regarde la fenêtre, ou au-delà de la fenêtre. On ne sait pas. On ne saura pas. Il voit couler les larmes, ne dit rien. Enfin, surtout pas qu’il a vu couler les larmes. Elle ne saura pas qu’il les a vues. Peut-être craindra-t-elle qu’il les ait vues : « Il n’a rien dit. » Il fait comme s’il n’avait perçu que le trouble dans la voix et... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 06:01 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,
dimanche 7 octobre 2012

Je voulais illustrer ce dimanche pluvieux par des escargots, mais la pluie les énerve, ils gigotaient trop, l'image était floue

Sinon, je me demandais si ça ne vous tenterait pas de déguster une bonne fricassée de dermatoses.  « Qui n'en veut ?»  
Posté par Old_Papistache à 06:01 - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 6 octobre 2012

Jamais pris au dépourvu l'ancêtre

Mon suivant dans la file d’attente me tape à l’épaule : mon cellulaire sonne ! Cette idée de carillonner dans les aigus ! J’ai pourtant — double précaution — activé le mode vibreur mais, le smartphone glissé dans la poche de mon pantalon, j’avais cru que c’était la boulangère qui me faisait  de l’effet de bon matin. — Excusez-moi ! (Je m’excuse toujours si je dois répondre à un appel dans un lieu public.) Rires coincés dans la boutique : mon téléphone est constellé de post-it de couleur. Je lis la jalousie dans les regards... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 06:01 - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 5 octobre 2012

Mes dernières volontés

1970— Moi, une cravate ? Plutôt me pendre ! 2012Il a mis fin à ses jours.— Pendu ?— Même pas : fusil de chasse !Ses gosses lui ont fait enfiler par les croque-morts un costard funèbre. Qui a eu l’idée de lui nouer autour du col cette limace vert bouteille ?« Si je meurs un jour *», je n’aimerais pas qu’on  m’habille comme un bourge. Alors, je le redis : « Pas de caleçon sous mon bénard. Capiccio, les filles ? »*(sic)
Posté par Old_Papistache à 06:01 - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , ,