dimanche 3 novembre 2013

De l'intervention providentielle de saint Fiacre et de diverses autres menues bricoles à la chlorophylle

Je quitte la rue du Coucou pour m’engager sur le boulevard Pivert et, immanquablement, je passe devant cet arbuste, massacré par je ne sais quel accident.Chaque fois, je ressens la même admiration devant le phénomène. Sur le tronc éclaté et éventré comme une saucisse de Francfort trop cuite, à un petit mètre du sol, une branche s’est reformée et érigée en un parasol harmonieux. J’ai déjà évoqué cet arbrisseau martyr.Venu d’un pays exotique assurément. Rare, assez, pour que je ne trouve aisément ni son nom ni son origine.Bien des fois... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 12:02 - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

mercredi 21 novembre 2012

La luette est sur la branche

La nouvelle maison médicale, en contrebas de la route. Le cabinet du dentiste au rez-de-chaussée. Grande baie vitrée. Une patiente allongée sur le fauteuil de cuir beige, chevilles croisées, escarpins sombres — noirs, peut-être — la jupe remontée, un peu, au-dessus des genoux. Sa main tente de la rabaisser, la lisse plutôt que ne la replace. L’écran de l’ordinateur du praticien face à la vitre. N’a-t-elle pas ouvert trop tôt, cette tant attendue maison, que l’intimité des patients soit ainsi exposée aux regards des promeneurs... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 10:01 - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 30 septembre 2010

Mots volés

« ... moi, de toutes façons, je n’ai pas de cerveau... »                                                       et derrière, un petit rire joyeux.Une jeune femme au bras d’une amie, croisée sur le trottoir... et si c’était la clé du bonheur !
Posté par Old_Papistache à 21:01 - Permalien [#]
Tags : , ,
mercredi 13 mai 2009

En voilà une question...

Grisette est rentrée de son périple en Nouvelle-Zélande. Sa vie parisienne reprend son cours. Hier soir — j’allais me coucher — elle me téléphone :— Papa (c’est sa manière de prononcer Papistache) comment fait-on quand le disjoncteur a sauté, qu’on a débranché tous les appareils, éteint toutes les ampoules et que quelque soit l’interrupteur qu’on actionne le disjoncteur saute à nouveau ?— Tu (je tutoie mes enfants) as débranché le chauffe-eau ?— Peut-être pas !Elle va voir (sans lumière, c’est malin) et :— C’est fait !Sur ce, elle... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 06:01 - Permalien [#]
Tags : , ,
mercredi 8 avril 2009

Fringale : s. f. Faim violente et pressante

Mardi soir,  réunion de deux heures après le travail. Je rentre à 19 h 30.Je mange une poire, trois champignons crus, deux bouquets de brocolis cuits, une poignée de haricots verts et huit feuilles de laitue dont trois petites, de celles situées dans le cœur de la salade, une crème au chocolat (non, deux, mais ne le répétez à personne).A vingt-deux heures, une petite faim me tenaille, je me sers un verre de compote de pommes avec des morceaux (j'aime bien les morceaux dans la compote de pommes).  Cette semaine, c'est la... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 06:01 - Permalien [#]
Tags : , ,
dimanche 28 septembre 2008

Revenu d'entre les morts. Déjà !

Depuis que je suis mort, je ne cesse de prendre de la hauteur. C’est vertigineux. Je découvre des pans insoupçonnés (par moi de mon vivant) de la pensée. Des pans de pensée ! Pensez donc ! — Dis, puisque tu prends de la hauteur, tu pourrais dégager le dessus de l’armoire que j’y range les trente-neuf pots de confiture de pêches que j’ai cuites pendant que tu soliloquais sur ton escabeau ? Terrienne, Épouse-Aux-Doigts-Qui-Pèguent est une terrienne ! Dégagé que je suis désormais des contingences matérielles, je ne vais pas la... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 22:32 - Permalien [#]
Tags : , ,
jeudi 28 août 2008

Enfin, j'vous dis ça, j'dis rien !

— Ah ! Monsieur Papistache, vous savez que Madame Machouillon s’est fait tatouer un acarien sur le sein gauche*.  Enfin, vous gardez ça pour vous, elle  veut l’annoncer elle-même. Tâchez moyen d’avoir l’air surpris quand elle vous l’apprendra. C’est un secret, hein ! Ça reste entre vous et moi. Elle m’a fait promettre de ne rien répéter à personne. Mais vous, M’sieur Papistache, c’est pas pareil ; vous causez pas avec les commères, parce qu’il y en a des mauvaises langues. Tiens, par exemple... Je ne sais pas vous,... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 20:47 - Permalien [#]
Tags : ,