mercredi 28 mars 2012

Ni animal, ni végétal, ni champignon... je suis le myxomycète

En avril 2011, déjà, ce "champignon qui marche" était venu faire un tour au jardinet. Il est revenu — si ce n'est lui, peut-être son frère, ou son fils ( sa fille ?) — en cette fin de mars.    
Posté par Old_Papistache à 06:01 - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mardi 28 septembre 2010

Pharmacopée de bonne fame

La route départementale s’élargit. Enfin, on l’y aide ; vous verriez l’armada de véhicules ! Mais ce n’est pas mon propos. Un superbe revêtement bitumé (bitumeux ? je ne sais pas) l’enrobe : noir, compressé, lisse. Mon propos ? Oui, j’y viens. Épouse-A-Mon-Bras et moi profitions, dimanche, d’une paire d’heures agréable pour dérouiller nos articulations en foulant l’asphalte virginal*. Devant nous !                          Là !     ... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 21:01 - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 21 septembre 2010

Et ce chant dans mon cœur

Nuit noire à l‘ouverture des volets, ce matin.5° C au sortir du garage lundi matin, 2°C dans la vallée de la rivière que nous traversons — grâce à un pont, quand même.7°C ce mardi, 3°C au-dessus de la rivière. Des écharpes de brume, de celles qui me font regretter de ne pas transporter mon appareil photo — je l’aurais que nous ne nous arrêterions pas.Un ciel teinté de rose au lever du soleil, ce dernier dans l’axe de la route aux bœufs orientée est/ouest.Pas besoin de réveiller Hercule Poirot ni Sherlock Holmes...
Posté par Old_Papistache à 21:21 - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :
mercredi 21 avril 2010

Redites

Le matin, je m’assiérais volontiers sur le banc de pierre pour jouir de tous les pétales épanouis du jardin. Le matin, je me laisserais volontiers choir sur la pelouse les bras en croix pour humer tous les parfums du jardinet.Le matin, je m’appuierais volontiers à la barrière pour m’emplir les yeux du spectacle printanier que donnent les fleurs extraverties.Je ne le fais pas.Le matin, je pars sans me retourner.Le soir ! Le soir, je pourrais m’assoir, m’allonger, m’appuyer.Je ne le fais pas.Le soir, ai-je oublié mon émerveillement du... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 06:01 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mercredi 17 mars 2010

Bonne purge

Comme mille jardiniers, ce mercredi en fin d'après-midi,  j'ai repris possession de mon petit enclos que l'hiver a délaissé.J'ai tondu ! Oui, j'ai tondu.J'ai coupé. Oui, coupé !J'ai ratissé. Oui, ratissé !J'ai arraché. Oh oui, j'ai arraché. Mes doigts se sont maculés de terre et d'herbe écrasée.Je me suis de nouveau attendri devant les mêmes fleurs, les mêmes bourgeons, les mêmes promesses que les années passées. Qu'ai-je appris aujourd'hui que j'ignorais hier ?Probablement rien. La terre, soumise à de nombreuses gelées... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 20:01 - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : ,
vendredi 8 janvier 2010

En raison des conditions météorologiques la distribution du courrier n'aura pas lieu ce jeudi : merci de votre compréhension !

Reste au chaud, Béatrice-La-Factrice.Le facteur n'est pas passé, il passera dans la journée, une heure, deux heures, trois heures...Vingt-quatre heures plus tard ? Pas sûr !
Posté par Old_Papistache à 06:01 - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 23 novembre 2009

Le vent de novembre a déshabillé le poirier

                     Au cœur de la ramure : un nid d’herbes entrelacées.                                 Un nid de merles  ? ? ? Stupeur ! Le poirier se dresse à deux mètres de l’angle sud de la charmille ! Jamais ! Jamais ! Pas une seule fois, nous n’avons aperçu le va-et-vient du couple entre le garde-manger (le jardinet) et le nid... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 00:01 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 3 juillet 2009

Un partout

La semaine passée, j’ai taillé la charmille — je la taille plusieurs fois l’an — mais, pas plus que pour l’écriture, je n’ai trouvé de temps pour ramasser les feuilles jetées à terre. Le soleil les a desséchées. Elles gisent au sol et s’effritent au contact de la semelle. Sur l’herbe haute, où fleurissent les trèfles blancs, l’automne est en avance.Ma paresse m’a ainsi soufflé une idée — c’est ainsi, ma paresse est à l’origine de bien des inventions de mon existence — je ne vais pas ratisser le jardin ; je vais froisser les feuilles... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 06:01 - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 1 juin 2009

Comme si dimanche devait durer toujours

Pas huit, pas dix, pas douze : vingt.Vingt papillons au-dessus des crucianelles.Non, je ne les ai pas photographiés.Faites-moi confiance.Le couple de tourterelles, sur le fil noir tendu en travers du jardinet, qui lâche sa colombine sur les pavots épanouis. Touché, coulé !Des abeilles sur les fleurs du thym, des abeilles, des abeilles, tant, et tant que l’arbrisseau s’agite comme si le vent endormi ne s’éveillait que pour lui.Dans les doigtiers ocellés de la digitale pourpre les bourdons s’enfoncent et, couverts de pollen, à reculons... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 06:01 - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
dimanche 28 décembre 2008

Que dit un freux qui rencontre un autre freux ?

Les mésanges, en bandes de trois à quatre, fondent sur les petites boules de graisse aux graines.Le roitelet se tient à l’écart juché sur un piquet de ciment.Le rouge-gorge s’enhardit à imiter les mésanges. Il parvient, avec peine, à s’accrocher à la boule de graisse et s’empare toutefois d’une  portion. Il s’enfuit savourer plus sa victoire sur l’indocile masse à l’équilibre incertain que sa maigre pitance emportée.Le moineau me désespère. Il doit être aveugle et ne tombe sur la provision de graines, déposée au pied du pommier,... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 22:56 - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , ,