mardi 12 mars 2013

Perhaps, perhaps, perhaps

Les élèves de la classe d’Epouse-La-Chanceuse ont eu le bonheur de voir leur bulletin de participation à l’attribution d’une animation gratuite pour la protection du milieu aquatique tiré au sort.Pas demain, l’animation. En juin. Demain, au bord de l’eau, le sang risquerait de cailler dans les veines des minots.L’animation comprendra, notamment, une séance de pêche en étang. Sans doute les poissons, s’il s’en trouve de suicidaires, seront remis à l’eau.Sans doute.A ce propos, voici quelques jours, j’avais une discussion avec Valérie.... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 05:01 - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

jeudi 4 octobre 2012

Soyons clair (pas de s à clair, c'est un pluriel de majesté — de majesté ? ben mon vieux !)

Je tiens à préciser que, cet après-midi, entre deux averses, j’ai cueilli des fraises.   Pas « SUCRÉ » des fraises ! Quoique, pour le dessert, finalement, j’ai aussi sucré les fraises.   Pour le dessert !
Posté par Old_Papistache à 06:01 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,
mercredi 21 avril 2010

Redites

Le matin, je m’assiérais volontiers sur le banc de pierre pour jouir de tous les pétales épanouis du jardin. Le matin, je me laisserais volontiers choir sur la pelouse les bras en croix pour humer tous les parfums du jardinet.Le matin, je m’appuierais volontiers à la barrière pour m’emplir les yeux du spectacle printanier que donnent les fleurs extraverties.Je ne le fais pas.Le matin, je pars sans me retourner.Le soir ! Le soir, je pourrais m’assoir, m’allonger, m’appuyer.Je ne le fais pas.Le soir, ai-je oublié mon émerveillement du... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 06:01 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 26 septembre 2008

Si tu veux offrir des confitures à tes invité(e)s de passage, il faudrait songer à me relayer un peu devant les fourneaux

Oh ! Je ne sais pas si je vais rester mort encore bien longtemps moi !Se laisser porter par le vent, c’est agréable. On voit du pays, mais pour rentrer à la maison, il faut ramer à contre courant et on arrive à pas d’heure.De plus comme votre épouse est veuve et qu’elle connaît les dix-neuf vingtièmes de la population du coin, quand vous arrivez — la goutte au nez, quand même — elle a été invitée par vous ne savez quel soupirant et comme vous n’avez pas encore purgé toutes vos durites à sentiments ça vous flanque le bourdon. Surtout... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 23:57 - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , ,