lundi 7 avril 2014

Ceux qui ont lu "Corps et Ames" se souviennent peut-être de Simone...

Ma maman — oui, le Papistache a une maman — me tend un livre poussiéreux retrouvé je ne sais où alors qu’elle cherchait je ne sais quoi.— J’ai pensé qu’il t’appartenait. Ça ne peut pas avoir été à ton père. Pourquoi moi, plutôt que l’un au l’autre de mes quatre frère et sœurs  ? Copyright 1945, by Albin Michel48 fr.17e Mille, annonce la couverture. Je n’étais pas né en 1945. Protégé d’une jaquette d’un vert amande délavé : GARNIER FLAMMARION, pour vos classiques… la collection qui s’est imposée.Papier jauni — bruni sur les... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 19:09 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

samedi 22 septembre 2012

C'est un signe, ça, les pêches du Perche sont bientôt bonnes à cueillir

Chanson de Grand’mère Qui veut des fraises du bois joli ?En voici, en voici                Mon panier tout rempli !              Pierre Dupont J'ai s'coué les rein's-claud' du peurgnier Pour les ramasser su' la mousse ;J'ai fait guerner les perles douces Des groseilliers dans mon pagnier ;Pis j'ai renvarsé queuqu's bounn' liv'es De suqu'er blanc su' les fruits clairs Qui cuis'nt dans ma... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 06:01 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,
jeudi 22 avril 2010

Ceci n'est pas un billet consacré au thé

Nul ne sera surpris si j’avoue tirer l’argument de mes billets dans l'infiniment petit. Ma bannière n’annonce-t-elle pas la couleur ?« Vains petits écrits »À ce propos, je trouve la réclame un peu prétentieuse. Non, prétentieuse ! Pas « un peu ». Je médite de la supprimer.  « Papistacheries » suffirait.Nous verrons. VOUS verrez !De petites choses. Toutes petites. De ces choses qui ne retiennent l’attention que des gens qui ne s’intéressent qu’aux petites choses.    Un sucre.         Un sachet de... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 06:01 - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , ,
samedi 9 janvier 2010

Idées reçues

Hier matin, bravant les congères et autres monticules laissés par la lame des chasse-neige, Épouse-Au-Pas-Lent s’est rendue à l’agence postale, en cause l’envoi d’un énième recommandé avec accusé réception en vue d’intimider la gestionnaire d’une agence de location d’appartements qui se fait tirer l’oreille pour rendre la caution versée par Grisette pour un logement quitté en août 2009.Là-bas, elle apprend que les chutes de neige continuant à perturber le travail des agents de La Poste, les colis ne seront pas acheminés aujourd’hui,... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 06:01 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 28 août 2009

Écrire, c’est donner la parole à celui qui ne parle pas*

Je ne suis pas malade, je lis des magazines que je trouve sur ma propre table de salon, on n’a pas tous les jours l’occasion de poireauter dans la salle d’attente d’un médecin. Un entretien entre une journaliste de Télérama — n°3111— et un auteur que je découvre, Jean-Bertrand Pontalis**.La journaliste demande au vieux philosophe s’il est d’accord avec le poète Georges Perros quand il a dit : « On n’écrit que lorsqu’on est au bord de se taire... »  Jean-Bernard retourne la phrase : « On écrit pour laisser la parole à ce qui ne... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 06:01 - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 25 août 2009

J'ai l'air de poser des questions mais je me demande si, sous couvert de vous interroger, je n'apporterais pas une réponse

J'avais noté cette phrase sur un mouchoir en papier, en 2004, je crois.Une phrase arrachée au Journal interrompu de Sylviane Agacinski.« On peut se faire de nouveaux amis, mais non pas de nouveaux vieux amis comme ceux qui nous ont connus jeunes. »Que vous en semble-t-il ?Si j'abusais des billets "rétroviseurs" ne serait-ce pas comme si vous m'aviez connu jeune ?
Posté par Old_Papistache à 13:01 - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 10 août 2009

Une semaine avec Robert Gaillard

6 h 01 : Je vais écrire un billet qui traitera de la semaine que j'ai passée jadis en compagnie de Robert Gaillard, mais, présentement je me dois à mon Épouse, heureusement la journée sera longue, je reviendrai. 9 heures et une poignée de minutes : le récit. A cette époque, je n’arrêtais pas d’avoir onze ans. Le temps s’étirait mollement. Disons onze ans et demi, j’étais entre la sixième et la cinquième, en vacances chez mes grands-parents paternels, vraisemblablement avec mon jeune frère, j’ai oublié s’il m’accompagnait ou pas,... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 06:01 - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , ,
mercredi 29 juillet 2009

Le pouvoir de l'imagination (du souvenir, désormais !)

Posté par Old_Papistache à 06:01 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,