dimanche 9 juin 2013

Il ne faut redouter que la vérité éclate

Quel docteur me dira pourquoi, tant de fois, au gré d’un SMS ou d’un commentaire déposé sous un billet ami, faut-il que, usant de la négation, j’en oublie la moitié ? Et surtout, pourquoi, à l’opposé de l’usage répandu, est-ce le second terme qui s’évanouit sous mes doigts ?Certes, j’entends déjà « je sais pas où Papistache voit un problème », mais, docteur, je ne dis que c’est grave, je demande. Hé, voyez vous-même !
Posté par Old_Papistache à 19:09 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 25 mai 2013

Sait-il s'il croît ?

— A la braderie, j’ai trouvé un dictionnaire enfant. Il sera parfait pour Mowgli.Un dictionnaire enfant ? Est-ce un dictionnaire en devenir ? De même, un vieux dictionnaire serait-il sénile ? Et un gros dictionnaire, chargé de cholestérol ?Un dictionnaire enfant, croît-il à la même vitesse que son propriétaire ? Est-il sujet aux maladies infantiles ? Rougeole, rubéole, oreillons, scarlatine ?— Au lieu de te torturer les méninges, va donc le chercher, le dictionnaire de Mowgli, je l’ai laissé sur le siège auto.Sur le siège auto ou dans... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 10:30 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
dimanche 16 décembre 2012

Stupeur et tressaillements

Posté par Old_Papistache à 16:25 - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 18 octobre 2012

Croissance populaire

J’ai longtemps cru qu’on coiffait d'un accent circonflexe le  « a » de gratin et jamais je n’ai été tenté d’en poser un sur le « i » du riz — ce qui n’est pas logique car si une vague approximation visuelle aurait pu me faire associer le Chinois traditionnel avec sa céréale emblématique il eût été plus fin de couronner le rîz d’un petit chapeau conique plutôt que le plat typique du paysan dauphinois — voire savoyard — quand bien même la récolte du tubercule symbolique de sa région — leur —... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 20:01 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 8 octobre 2012

Une roue qui tourne

Elle lui parle : sa voix se trouble. Lui, qui l’écoutait sans la regarder, perçoit le nœud dans la gorge, lève la tête, quitte la rédaction de son mémoire, voit les larmes ruisseler sur la joue. Elle, regarde la fenêtre, ou au-delà de la fenêtre. On ne sait pas. On ne saura pas. Il voit couler les larmes, ne dit rien. Enfin, surtout pas qu’il a vu couler les larmes. Elle ne saura pas qu’il les a vues. Peut-être craindra-t-elle qu’il les ait vues : « Il n’a rien dit. » Il fait comme s’il n’avait perçu que le trouble dans la voix et... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 06:01 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,
dimanche 29 janvier 2012

Du danger de parfois vouloir couper les cheveux en quatre

Une bande dessinée lue voici quelques décennies — mes cheveux étaient longs. On disait déjà BD.Inspirée d’un conte russe.C’est le souvenir que j’en ai.Un couple de paysans se chamaille. La femme soutient que le champ est fauché et l’homme — son époux — qu’il est tondu. Ou le contraire ?Je n’en mettrais pas ma main au feu (sauf pour en tirer des marrons, le temps y invite).Le ton monte.— Fauché !— Tondu !— Fauché !— Tondu !Un diable s’en mêle. LE diable ?Je ne sais plus. Il arbitre. Tranche.La matriochka est précipitée en enfer.La fin... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 06:01 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 24 novembre 2010

Nue encore

Une route cette fois.
Posté par Old_Papistache à 06:01 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
lundi 22 novembre 2010

Nue, toujours

Adolphe William Bouguereau  
Posté par Old_Papistache à 06:01 - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :
samedi 20 novembre 2010

Nue. Toute nue.

Le dernier mot qui t'a servi était : "Ponds-je"Serviette éponge ! parfait ! ...Bobby LapointeLe dernier mot qui m’a servi était : “nue”Ténu, c’est maigrelet, ça tient à un fil.Une marionnette qui tient à un fil, c’est fragile. Encore,                une marionnette à fils, si l’un lâche les autres retiennent la chute.                 Une épaule s’affaisse ou un pied devient gourd...Une marionnette qui ne tenait qu’à un fil... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 06:01 - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :
dimanche 19 septembre 2010

Peut-on rire de tout ?

Bien sûr,  elle plaisantait. Elle plaisantait ?Une conversation à la radio tandis qu’elle lavait deux bols et que j’essuyais la table... deux bols, trois miettes. Pas plus. D’ailleurs d’où venaient-elles, les  miettes ? On n’avait mangé ni biscottes, ni petits pains grillés, ni baguette aux céréales, ni viennoiserie. Un fruit, un bol de thé, un jus de citron. C’est frugal le petit déjeuner dominical. Frugal. Trois gouttes alors ? Trois gouttes : le citron qui aura bavé ou la nectarine saigné. J’essuyais trois gouttes sur la... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 09:01 - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,