mardi 15 avril 2014

Fin (encore que choisir précisément ce mot lapidaire pour débuter un texte soit assez paradoxal — même si on a vu pire ici !)

Elle s’appelait Maligne et elle est morte.Je la connaissais peu, l’avais croisée une fois ou deux, trois maximum. Je ne crois pas l’avoir jamais même embrassée, d’ailleurs l’eût-elle accepté ? Pas sûr. Elle s’appelait Maligne, moi je l’aurais plutôt baptisée Farouche.Elle est morte.À ce qu’on m’a dit.C’est fou tout ce qu’on peut nous faire accroire en matière de décès. « Untel est mort, untelle est décédée ! »Qui prend la peine de vérifier ?Si ça se trouve la Maligne vit encore.Relisant mon journal intime, dans dix ans, le souvenir de... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 19:04 - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 2 octobre 2012

Trois gouttes

« Ça séchera dans les draps, comme quand j'étais Poil de Carotte » écrit Jules Renard à la fin de son journal.« Ça séchera dans les draps... » Qu’ j’essaie, ça, moi, on verra comment  Bobonne e’ va réagir.D’accord, j’ai pas d’insuffisance cardiaque mais une tendinite au g’nou. Ça m’ fait un mal de chien quand j’me r’lève la nuit pour aller pisser.Pas obligé ? C’est c’que j’dis, pas obligé de m’ lever.  « Ça séchera dans les draps, comme quand j'étais Poil de Carotte. » Sauf que j’étais pas Poil de Carotte et qu’le Jules, à... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 06:01 - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 6 septembre 2012

Il fut un temps où le Papistache aurait tenté d'écrire un titre plus long que son billet mais ces enfantillages lui sont passés

Piocher épuise.J’aurais pu développer et, me relisant — une fois aura suffi —,  je trouve ces deux verbes parfaitement évocateurs, aussi laisserai-je planer le mystère sur le pourquoi et le comment de la chose ainsi que sur ses conséquences.
Posté par Old_Papistache à 06:01 - Permalien [#]
Tags : ,
dimanche 29 novembre 2009

La truie cochonne

La truie cochonne.*** FIN***Ah ! J’aime écrire la vie des animaux. J’adore ce billet : « La truie cochonne. »Comment pas un texte ?                                                    Cochonne ? Du verbe cochonner ?                                  ... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 11:01 - Permalien [#]
Tags : , ,
mercredi 16 septembre 2009

Vache, cheval, poule, chat, renard : le bestiaire au jardinet

J’adresse une amicale pensée à cette amie de blogue qui m’honore en croyant déceler dans mes tortueuses productions un zeste de filiation entre Marcel Proust et votre marionnettiste, lequel, du temps où, assis ou vautré sur son canapé de cuir griffé — même si vendu dégriffé, à l’époque, au prétexte que la varicelle avait tavelé la peau ôtée à l’animal, sans son consentement, j’imagine — il se rêvait capable d’épurer son style à la hauteur d’un Jules Renard.« La poule pond. » Cette magnifique, mais courte, nouvelle n’est pas issue de... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 06:01 - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 20 mars 2009

Prémonition

Journal de Jules Renard Editions Robert Laffont.Collection Bouquins.Page 998.Jules Renard est mort le 22 mai 1910.Ultime note, datée du 6 avril 1910.6 avril. — Je veux me lever, cette nuit. Lourdeur. Une jambe pend dehors. Puis un filet coule le long de ma jambe. Il faut qu'il arrive au talon pour que je me décide. Ça sèchera dans les draps, comme quand j'étais Poil de carotte.J'ignore encore si c'était un rêve. J'attends qu'Épouse-Au-Dos-Las bouge un membre pour ouvrir un œil (deux, j'ai expliqué déjà !).
Posté par Old_Papistache à 06:01 - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 5 février 2009

Salon de lecture

Télérama arrive toutes les semaines — en général le mardi — dans la boite aux lettres. Je soupçonne la factrice de l’y déposer avec le courrier du jour.De là, il part s’installer au salon de lecture, d’où il chasse — d’eau ! ! ! — son prédécesseur. C’est un rituel instauré voici bien vingt-cinq années. Il fut un temps où le magazine squattait la pièce où veillait le téléviseur. Comme dorénavant l’objet sommeille pour de bon, nous aurions pu résilier notre abonnement, mais, comme beaucoup d’autres, nous  y sommes tant attachés (au... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 06:01 - Permalien [#]
Tags : ,
dimanche 28 décembre 2008

Que dit un freux qui rencontre un autre freux ?

Les mésanges, en bandes de trois à quatre, fondent sur les petites boules de graisse aux graines.Le roitelet se tient à l’écart juché sur un piquet de ciment.Le rouge-gorge s’enhardit à imiter les mésanges. Il parvient, avec peine, à s’accrocher à la boule de graisse et s’empare toutefois d’une  portion. Il s’enfuit savourer plus sa victoire sur l’indocile masse à l’équilibre incertain que sa maigre pitance emportée.Le moineau me désespère. Il doit être aveugle et ne tombe sur la provision de graines, déposée au pied du pommier,... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 22:56 - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 20 septembre 2008

Parfois, même un bavard doit savoir se taire, surtout s'il ne l'est que par obligation

C’est Jules Renard qui écrivit cette phrase. Assurément ne parlait-il que de ce merveilleux samedi que nous venons de vivre. “Il fait un jour d’une douceur !... A qui pourrais-je demander pardon ?” Pas mieux !Pas mieux !
Posté par Old_Papistache à 21:53 - Permalien [#]
Tags :