vendredi 18 avril 2008

Vue imprenable

  Elle sera déçue, Tilu, quand elle viendra fouler les forêts percheronnes.         Point de panorama grandiose.        Aucune vision vertigineuse sur les collines pierreuses.        Pas de paysages où l’œil se perd,         ni de trouées magnifiques sur une falaise déraisonnable.        De perspective confondante, inutile d’en rêver. Quand je marche en forêt, je baisse le nez et je vois ça. ... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 23:59 - Commentaires [13] - Permalien [#]

jeudi 17 avril 2008

Elle m'intrigue

        Le mistral véhicule de bien curieux messages.        Celui-ci s’est arrêté à mes oreilles — non qu’elles soient plus réceptives par grand vent que par petit temps mais parce que, certainement, son contenu m’était destiné, magie de ces transmissions confiées aux éléments naturels qui savent joindre précisément leur destinataire — il y résonne encore.        Quelque part, logée au carrefour d’un nœud de la toile médiatique, se tiendrait, invisible,... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 23:59 - Commentaires [14] - Permalien [#]
mercredi 16 avril 2008

Lettre ouverte à Janeczka

A la Papistachière, ce mercredi 16 avril 2008                 Chère Janeczka,         Vous n’avez guère quitté mes pensées depuis ce jour d'avril où vous crûtes bon de m’associer à vos jeux dominicaux. Ne vous méprenez pas, lecteurs d’occasion (même si vous êtes  novices en ce lieu !) si mon avant-propos vous paraît tendancieux, Janeczka n’occupait que la digne partie de mon cerveau.        J’admire la célérité avec... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 23:59 - Commentaires [10] - Permalien [#]
mardi 15 avril 2008

Sous la peau, jouent les muscles de l'avant-bras

— Brrrouummm ! Brouuum ! Brrrouuummmm !Oui, je conçois que l‘évocation manque de limpidité, mais j’avais les oreillons — ou la gale, ou de l’impétigo — le jour où Madame Théneau, après avoir fait lire “Frrrtttt, fit le lièvre” initia la classe aux mérites des onomatopées. Je n’ai jamais réussi à combler la lacune.Disons que le moteur tourne rond et que la voiture, entraînée, file bon train sur l’autoroute.— Brrrouummm ! Tic, tic ! Brouuum ! Tic, tic ! Brrrouuummmm ! Tic, tic !Une anomalie sous le capot ?Vous n’y êtes pas !... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 23:59 - Commentaires [16] - Permalien [#]
lundi 7 avril 2008

Un jour de sentier, dix jours de santé

Posté par Old_Papistache à 21:57 - Commentaires [16] - Permalien [#]
dimanche 6 avril 2008

DÉCADENCE

Alors, il est tombé.Il est tombé, très bas. Très, très bas, l’avocat.Il est tombé si bas, si bas,qu’il ne s’est pas arrêté.Au niveau du bitume,il aurait pu stopper là sa chute.Non !Il a poursuivi sa descente.Les égouts, l’argile à silex,le manteau permien, il a tout traversé.En fait, il tombe encore, aujourd’hui, il n’a pas fini de tomber.Il est tombé de si haut, faut-il dire,de si haut qu’il ne s’est pas arrêté.Il aurait pu tomber pour fraude fiscaleComme Al Capone.Non, il est tombé comme un fruittombe d’un arbre.Sauf que le fruit... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 16:01 - Commentaires [12] - Permalien [#]

dimanche 6 avril 2008

Sortie dominicale

Aujourd'hui, je suis invité chez les Fanes. Mais, bon, elles font la grasse matinée jusqu'à huit heures du mat'. Il va falloir patienter jusque là !
Posté par Old_Papistache à 06:01 - Commentaires [4] - Permalien [#]
samedi 5 avril 2008

Saturnal

Il fut un temps où je m'ingéniais à composer une image pour chaque thé dominical. En voici trois, pondues du jour (de la veille du jour, enfin, vendredi ! quoi ! N'allez pas croire que le soleil soit levé à 6 h 01, un samedi  de surcroît) trois au parfum du mois (si vous en voyez plus c'est que j'aurai changé d'avis en cours de publication).J'ai volontairement négligé les violettes dont un proverbe dit qu'en avril elles sentent le pourril. J'ai également évité de photographier le muguet, d'aucunes m'accuseraient de... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 06:01 - Commentaires [13] - Permalien [#]
jeudi 3 avril 2008

Et pépé s'endormit en son couffin

Donne-nous, ami chauve et pileux du menton, deux vérités vraies et tu pourras t’aller coucher sans rien nous devoir.La première, Hyènes-Aux-Mâchoires-Puissantes-Et-Aux-Fétides-Haleines, c’est que je ne suis pas encore couché en dépit de l’envie que j’en ai.C’est juste, bipède égrotant et vacillant sur tes rotules  molles, nous attendons la seconde vérité qui t’ouvrira les bras de ta mie déjà assoupie.La seconde, Hyènes-Aux-Yeux-Perçants-Et-Aux-Foulées-Disgracieuses, c’est que si j'arrache mon épouse à Morphée, pour lui narrer que... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 23:59 - Commentaires [11] - Permalien [#]
mercredi 2 avril 2008

"Clic" fit la souris, ce qui, somme toute, vaut mieux que "couic"!

Je vous avais déjà entretenu(e)s des FANES DE CAROTTES. Notre amie Tilu (la vôtre) y signe, de sa plume,  l'épisode du feuilleton dominical du 31 mars. http://fanesdecarottes.canalblog.com/archives/2008/03/30/8180253.html#comments Je suis chargé de relever son défi. Ma soirée de mardi, la seule de la semaine qui m'aurait permis de surfer, je l'ai passée à plancher sur le sujet. Le surf n'est-il pas aussi l'art de maîtriser une planche ?C'est une autre de nos amies communes (mais pas vulgaire !) qui aura la mission... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 14:14 - Commentaires [17] - Permalien [#]