lundi 31 mars 2014

Discussion, à l'heure des mamans, entre deux copains que soixante ans séparent

— Oh, Papistasse, ze t’ai vu au carnaval, samedi. Tu étais déguisé en mazicien, mais tu n’avais pas ta baguette.— Vraiment ? Tu as trouvé que j’avais un zoli, pardon, un joli chapeau ?— Oui, moi z’étais déguisé en Hulk et ze n’ai pas reconnu c’ui qui m’a tapé. I’m’a fait mal. En fait, tu sais, z’étais pas le vrai Hulk.
Posté par Old_Papistache à 18:35 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 30 mars 2014

Aux urnes, citoyens !

Voici un an, une vague connaissance laisse un message sur le répondeur :— On monte une liste pour les élections municipales de mars 2014, ça nous plairait bien de vous compter parmi nous.Je fais le mort. Quelle idée d’avoir songé à moi !Relance. Je ne promets rien ; je vais réfléchir puis j’oublie la date de la réunion. Nouvelle relance. Pour voir, éventuellement apporter une idée, je finis par accepter de participer aux réflexions du groupe qui prend forme.Engrenage. Tu glisses un ongle, la machine te prend le doigt, la main, le... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 11:12 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
samedi 29 mars 2014

Mantra

Une bande dessinée lue jadis quand je me coiffais encore avec un peigne. Dans Actuel ou Charlie Hebdo — allez vous souvenir, vous ?  moi, je ne peux plus. Signée Crumb.  Un disciple court après un sage pour qu’il lui délivre un mantra. Il obtient l’objet de sa quête.« Goshui Kelni ! » Je ne suis plus sûr de l’orthographe, la phonétique y est.Je me répète la formule en boucle.
Posté par Old_Papistache à 06:01 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
vendredi 28 mars 2014

La maligne et le malin

« Drelin, drelin, drelin… » serine le carillon. La porte d’entrée est ouverte, — printemps précoce oblige — le portillon non. Le Papistache s’extrait de son fauteuil fatigué et court au devant du carillonneur. C’est une carillonneuse !Regards réciproques, salutations d’usage et droit au but :— J’ai une invitation pour un anniversaire.— Pour moi ? incrudulè*-je.— Oui-da, s’enthousiasme la sonneuse.— Et pour quand la fête ? m’enquiers-je ?Là, j’ouvre une parenthèse.(Un plus finaud que moi aurait probablement demandé de qui... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 06:01 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 27 mars 2014

What's up, Doc ?

Posté par Old_Papistache à 18:12 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
mardi 19 novembre 2013

Petite page de mon journal infime

Moi, je n’ai jamais su travailler aves des gants, me dit-il. Je regarde ses mains : elles sont belles, de longs doigts, peau claire et ridée, des ongles propres et allongés comme des dominos d’ivoire — sans les  points. De belles mains. Difficile, à les voir, de deviner la profession que leur propriétaire a bien pu exercer autrefois. Mon père, lui, les a malmenées ses mains dans dix métiers agressifs : scieur de long, métallo, manutentionnaire, livreur et d’autres encore. Un jour, il a même perforé son majeur droit, avec le... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 10:37 - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 6 novembre 2013

Du couronnement d'un chef à la peau lisse

Guilleret, dans le duplex de Rosette, je dévalais l’escalier — notons, pour circonscrire les lieux du drame, que le plafond de la cage de ladite suite de marches présente une arête fort contondante à qui dépasse six pieds de haut pour peu que sa foulée manifeste quelque allégresse à la descente (pour la montée, nulle liesse jamais ne provoqua ce que ma narration laisse anticiper ; les mystères de la physique, une fois encore ! ) — je me suis ouvert le crâne : rien ne s’est perdu, il était vide ! J’ai recouvert la béance de mon... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 06:01 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,
dimanche 3 novembre 2013

De l'intervention providentielle de saint Fiacre et de diverses autres menues bricoles à la chlorophylle

Je quitte la rue du Coucou pour m’engager sur le boulevard Pivert et, immanquablement, je passe devant cet arbuste, massacré par je ne sais quel accident.Chaque fois, je ressens la même admiration devant le phénomène. Sur le tronc éclaté et éventré comme une saucisse de Francfort trop cuite, à un petit mètre du sol, une branche s’est reformée et érigée en un parasol harmonieux. J’ai déjà évoqué cet arbrisseau martyr.Venu d’un pays exotique assurément. Rare, assez, pour que je ne trouve aisément ni son nom ni son origine.Bien des fois... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 12:02 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
vendredi 30 août 2013

Des molécules et des ailes

  Au jardin, près des ancolies, tous les ans, à la même époque, les fourmis volantes sortent en masse et prennent leur envol ; ensuite le calme revient. L'agitation dure une heure, guère plus ; et pourtant, chaque année, depuis dix ans, je crois n'avoir jamais manqué la célébration nuptiale. Quelle chimie préside-t-elle à la cérémonie que les petites fourmis s'ingénient à parader précisément un jour où je suis à la maison et à une heure où mes yeux se posent sur la touffe des ancolies ?
mardi 27 août 2013

Quelques nombres écrits en lettres... et un autre avec des chiffres

  Je lis* dans la presse qu'un surfeur californien de 41 ans retrouve sur la plage son portefeuille perdu quelque vingt-quatre années plus tôt. Moi, qui ne suis ni surfeur, ni californien, ni quadragénaire, ni insouciant au point de faire le poirier en bord de mer — et, au demeurant, incapable —, je me demande quelle tête je ferais, dans vingt-deux ans, si une auxiliaire de vie retrouvait, en passant le balai dans un recoin, le porte-monnaie que j'ai égaré, à mon domicile, voici deux années pleines.     * Là, j'ai... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 10:37 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,