lundi 28 avril 2014

De l'empreinte

Casser du verre blanc porte bonheur ; de l’argent inattendu ne manquera pas de gonfler le portefeuille. Certes, c’est entendu, scientifique, irrévocable, confirmé et de notoriété publique — je casse assez de vaisselle pour le savoir ! — mais quid du ver blanc ?J’en fais quoi, moi, de ce ver blanc trouvé lové dans la racine de la laitue flétrie ? L’assommer avant de le donner aux poules ?  Le jeter par-dessus le mur ? L’offrir à la merlette qui couve dans la charmille ? N’est-ce pas m’exposer à une plainte auprès de la SPA ?Dans... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 12:01 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 27 avril 2014

D'Épouse-Aux-Doigts-Agiles

Épouse-Aux-Doigts-Agiles tricote — une de ses multiples manières de s’assoir. En effet, qu’elle vienne — un peu de science-fiction que diable ! — à se trouver calée dans un fauteuil ou un canapé sans rien entre les doigts, ni livre, ni aiguilles, ni stylo, ni quelque poignard ou coupe-chou, ni… rien vous dis-je, alors l’ennui la saisit par la main. Il lui faut de la patience à l’ennui. L’occasion ne se présente guère, mais il est là. Il attend. Voit-il sa victime désœuvrée, par exemple un excellentissime reportage allemand... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 10:18 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
vendredi 25 avril 2014

Certains ont le chic pour mettre le nez des autres dans le caca, non ?

Les petits-enfants sont repartis : un bâton de craie, oublié hier dans la descente vers le garage, se délite peu à peu sous la pluie. Un escargot, sortant de sa coquille, rampe vers son destin d’escargot.  Qu’il vienne à s’approcher du morceau de craie, qu’il s’en repaisse, que je le retrouve demain, sous un pot retourné ou entre deux iris de Florence, qu’il relâche alors ses sphincters, ou qu’il l’ait fait quelques instants plus tôt, et que je photographie la grosse commission du colimaçon, alors vous connaîtrez la couleur du... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 11:06 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :
jeudi 24 avril 2014

Et pendant ce temps-là, à Carmaux, la foule huait Hollande

— "Il n’y avait que Pépé qui Mémé. — Quoi « qui Mémé » ? — Oui, Pépé m’aimait mais Mémé pas."   Ainsi sa Mémé l'aimait pas mais son Pépé si.
Posté par Old_Papistache à 10:00 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
mercredi 23 avril 2014

Qu'on le giroflète

Qu’est-ce donc ?Depuis ce matin aux petites heures, une giroflée à cinq feuilles me hante.Pas que l’envie me démange de souffleter qui que ce soit, non ; l’expression est là qui tourne. Il faut que je m’en ampute en la jetant sur ces pages saumon. On croit tout savoir et j’ignore tant. Giroflée à cinq feuilles ! Tout jardinier observe que la fleur de la giroflée ne possède que quatre pétales. Alors ? Pourquoi comparer avec l’empreinte écarlate d’une gifle sur une peau tendre ? C’est que, bon ami, l’expression n’intéresse pas la... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 13:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 21 avril 2014

Une histoire pas trop tarte pour une fois

Décor : un square ensoleillé, un banc.Personnages : une petite fille de cinq ans, un vieux bonhomme chauffant ses os.— Tu connais l’histoire de la tarte aux concombres ?— Non, dis-moi ! « Un monsieur entre dans une boulangerie et demande une tarte aux concombres…— Désolé monsieur, on ne vend pas ça ici...Le lendemain, le monsieur revient avec deux copains et ils demandent trois tartes aux concombres, mais il n'y en a évidemment pas. Et ça continue, ils sont de plus en plus à venir demander de la tarte aux concombres, alors le... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 12:11 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

samedi 19 avril 2014

Midi approchait. L'appétit, sans doute ?

Encore une paire de Témoins de Jéhovah qui sonne au carillon. Sur le coup, j’ai cru que ces dames m’apportaient une part de gâteau de l’anniversaire de Jésus — j’avais décliné l’invitation du 14 avril dernier !Nenni ! La fête a regroupé 169 personnes, tout a dû être mangé. Dans le plus gourmand des cas, je pense qu’il ne devait y avoir que du pain et du vin. Dans l’hypothèse la plus gastronomique ! Mais, laissons cela, je ne suis pas de la famille. En revanche, j’attends toujours l’homme des vœux Bartissol. Mon grand-père tenait... [Lire la suite]
jeudi 17 avril 2014

Sur le motif

— Je vais écrire à l’ombre !— Parfait ! Sur quel thème ?— De l’ombre !— De l’ombre à l’ombre ? Installe-toi plutôt au soleil, pour mieux y voir ton ombre.— Pas sot ! Je vois déjà l’ombre de mon stylo sur la feuille ; on jurerait que l’encre sourd de l’ombre même. — Sinon qu’elle est bleue !— Oui, sinon qu’elle est bleue. Mais l’ombre n’est pas noire ; elle est translucide. J’aurais juré qu’elle était noire. L’ombre est translucide ! Ça alors ! J’avais le phénomène devant les yeux depuis toujours et je ne voyais rien ! J’eusse été un... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 18:48 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
mercredi 16 avril 2014

Gravité sans importance

Précisément à l'aplomb des boules de graisse offertes aux oiseaux cet hiver, des céréales ont germé et se développent. — Même sur la terrasse ? — Affrmatif, mon lieutenant ! Tombées dans les fissures du béton vétuste, les plus hardies des graines incluses dans les boulettes suspendues ont cédé à la germination. Ce qui dénote : une belle aptitude à la reproduction en mileu hostile, un mauvais état général de la terrasse, une tendance au gaspillage chez nos amies mésanges, un profond respact de votre serviteur pour les végétaux... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 19:17 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 15 avril 2014

Fin (encore que choisir précisément ce mot lapidaire pour débuter un texte soit assez paradoxal — même si on a vu pire ici !)

Elle s’appelait Maligne et elle est morte.Je la connaissais peu, l’avais croisée une fois ou deux, trois maximum. Je ne crois pas l’avoir jamais même embrassée, d’ailleurs l’eût-elle accepté ? Pas sûr. Elle s’appelait Maligne, moi je l’aurais plutôt baptisée Farouche.Elle est morte.À ce qu’on m’a dit.C’est fou tout ce qu’on peut nous faire accroire en matière de décès. « Untel est mort, untelle est décédée ! »Qui prend la peine de vérifier ?Si ça se trouve la Maligne vit encore.Relisant mon journal intime, dans dix ans, le souvenir de... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 19:04 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,