jeudi 29 novembre 2012

J'avais accouché d'un texte plus long, mais je revenais du jardin où j'ai taillé les buis, j'ai élagué un peu trop près du tronc

Une feuille morte :Tombée d’un arbre !Sinon, quoi ?
Posté par Old_Papistache à 17:00 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 26 novembre 2012

En matinée

17 heures : le soleil, boule orange, projette des ombres à plus de cent mètres. Celle de ma voiture, comme un jouet d’enfant sur le mur du château, promu, l’espace d’un instant, écran animé.
Posté par Old_Papistache à 19:57 - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,
samedi 24 novembre 2012

Une jambe de femme

Ce matin, sur le trottoir, une jambe de femme.Chaussée d’un escarpin noir et gainée de Lycra.Sur le trottoir.Une jambe de femme.Le mollet galbé. Le talon de la chaussure, aiguille.Le revêtement du trottoir, anthracite, minéral, dur.La bordure de granit mangée de lichens orangés.Les pavés du caniveau encombré de feuilles d’or.L’asphalte granuleux de la route.Une jambe de femme.Sur le trottoir.Une descente de gouttière en fonte rongée de rouille.Un mur enduit de chaux lépreuse.Des lignes droites, dures, minérales : le trottoir, le... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 10:58 - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , ,
jeudi 22 novembre 2012

La barbe !

Au supermarché, dans la file d’attente de la caisse 2, madame Ésope lève la tête, marque un temps d’arrêt et me reconnaît. Nous nous saluons.— J’ai eu un doute, me dit-elle, et elle ajoute, en frottant ses joues de la main, il y a eu des changements.Des changements ? J’interprète son geste — et vous le comprenez bien ainsi — comme le signe que depuis l’époque où nous nous fréquentions, j’aurais laissé poussé ma barbe. Or, sauf à de très très rares exceptions, et très courtes à chaque fois, j’ai toujours porté barbe et moustache. En... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 19:13 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,
mercredi 21 novembre 2012

La luette est sur la branche

La nouvelle maison médicale, en contrebas de la route. Le cabinet du dentiste au rez-de-chaussée. Grande baie vitrée. Une patiente allongée sur le fauteuil de cuir beige, chevilles croisées, escarpins sombres — noirs, peut-être — la jupe remontée, un peu, au-dessus des genoux. Sa main tente de la rabaisser, la lisse plutôt que ne la replace. L’écran de l’ordinateur du praticien face à la vitre. N’a-t-elle pas ouvert trop tôt, cette tant attendue maison, que l’intimité des patients soit ainsi exposée aux regards des promeneurs... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 10:01 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 19 novembre 2012

Orgasme land

— Mais qu’est-ce que c’est que c'bordel ? Je n’t’avais pas demandé de régler ça, hier ?— Si ! J’ai essayé… mais ça a merdé. Et puis on parle français, maintenant ?— C’est la traduction, tu sais bien ; chez nous, on n’cause pas… on pense. Mais, n’empêche, quel bordel !— Tu t’en occupes ? Moi, j’ai déjà donné : la croix et la bannière !— Ouais ! T’inquiète, je gère.Et Dieu, s’apercevant du chaos du Monde*, eut une pensée. Et sa pensée fut.Elle ressuscita tous les morts.Elle multiplia par cent le volume de la Terre** pour loger tout le... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 08:56 - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 17 novembre 2012

De fil en aiguille

Sandrine tricote sur des bambous et elle aime ça.Walrus tricota ; on se moqua de sa hardiesse et il renonça.Et Mamoune brise ses aiguilles en trois à vouloir y monter trop de mailles.Me voilà parti chez la mercière. Devant moi, une cliente réclame de la laine pour tricoter avec du N° 12.— Aïe, du 12 ? Vous voulez dire du 8, raille la marchande de mailles.— Il est noté 12 sur mes aiguilles, assure la cliente piquée.Et, tandis que je patiente entre deux présentoirs, s’ensuit une intéressante conversation, de laquelle il ressort qu’à... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 12:39 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 15 novembre 2012

Brouillard

Brouillard. Épais. A couper au couteau, lit-on souvent. Qui le premier eut envie de se tailler une tranche de brouillard ? Et pour quel usage ?Je roule dans le brouillard. Le jour n’est pas levé. La clim, dans la voiture, donne une température confortable. Le thermomètre affiche 1° C à l’extérieur. Je connais la route. Je me souviens d’une route de campagne dans le Massif central. Mêmes conditions, sinon qu’aucun des trois occupants du véhicule n’avait jamais emprunté l’itinéraire, que le chauffage ne fonctionnait pas et que nulle... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 18:01 - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : ,
mercredi 14 novembre 2012

Bonjour !

Je reviens de la poste. L’air est humide et froid, mon col relevé et mon bonnet enfoncé sur le crâne. Les poings dans les poches, je marche sur le bas-côté. A gauche de la route. Vite. Derrière moi, une voix :— Bonjour !Avant que je ne regarde en arrière, une jeune cycliste me dépasse. Je lui rends son bonjour. Mal assurée sur son vélo, elle ne se retourne pas. Je n’ai pas reconnu sa voix. Elle s’engage dans une rue à sens unique. A contre-sens. Ce n’est pas un indice suffisant. Ce matin, une jeune inconnue qui, elle, a identifié... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 14:05 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 13 novembre 2012

Portrait de groupe

L’un a les cheveux noir corbeau et l’autre les a blancs comme neige.L’un est petit et l’autre grand.Si vous voyez le petit brun, et le grand chenu, alors vous êtes influencés par la construction de mes deux premières phrases en apparence calquées sur le même mode descriptif. Mais si j’avais, volontairement, inversé l’ordre choisi pour la première dans la deuxième ? Hum ?Vous vous en battez l’œil* avec une patte de mammouth congelé !D’accord ! * Soyez gentils, ne cherchez pas à comprendre l'origine (somme toute un peu triviale) de... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 06:01 - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,