dimanche 29 juin 2014

Affliction estivale -1-

Sous la pluie, plient les roses.
Posté par Old_Papistache à 10:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

jeudi 26 juin 2014

Dans la troupe...

C'était un livre dont la lecture m'avait bouleversé. En collection poche. De la mienne à celle du libraire. Un livre qui avait suivi tous mes déménagements. Ce matin, je l'ai tiré de son étagère. Sa tranche a bruni. Je l'ai feuilleté : les caractères se sont effrités et sont tombés en poussière à mes pieds. C'est malin, j'avais passé l'aspirateur hier. Une poussière fine et noire. L'encre était de mauvaise qualité ou le papier a fait un rejet. A grand-peine devine-t-on encore de fines traces claires sur le papier bistre à l'endroit où... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 13:18 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
samedi 21 juin 2014

Non à la pub

Sur l'écran de mon téléphone, depuis que j'ai intitulé un de mes billets C'est smart, non — et si, bien sûr, je jette un œil au blog — un bandeau publicitaire pour une voiture allemande dont le nom rime phonétiquement avec iguane — à partir de 380 €/mois — chapeaute mes papistacheries.Si j'ai appris à contenir la publicité sur l'écran de l'ordinateur, ma science n'a pas progressé jusqu'à la bannir de celui du téléphone, lequel, étant plus petit, s'accommoderait mieux de sa disparition plutôt que le premier.
Posté par Old_Papistache à 09:43 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
vendredi 20 juin 2014

C'est smart, non ?

L'ognon pourrit de l'intérieur.On ne voit rien. Sa mince tunique extérieure reste sèche et brillante. Je trouve qu'il a la pourriture classe, l'ognon.
Posté par Old_Papistache à 12:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
mercredi 18 juin 2014

Et pis quoi encore ?

Sur la route, ce matin — surprise ! —, une vache allait. Derrière elle, une fille halée hâtait le pas. Echappée du pré — la vache — ? Bah, l'été aiguise les sens !Souffle court, elle haletait, la fille halée. La vache à lait, elle, allait bon train.Bon train ? Un jour de grève des cheminots. La bête au pis lourd allait-elle au dépôt s'enquérir de l'horaire du prochain convoi ?La vache est passée ; la fille a suivi. Curieux. Toutes deux tournaient le dos à la gare. C'est qu'alors elles en revenaient ! Sinon, quoi ? Image empruntée... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 15:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
dimanche 15 juin 2014

Coup fourré

Depuis que je sais cela, je n'en dors plus de la nuit.  Notez que je ne l'ai pas appris en 2008 non plus ; toutefois, pour conjurer le sort et retrouver le sommeil, je balance ça,  foi de *<;o{).
Posté par Old_Papistache à 10:45 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

samedi 14 juin 2014

Quelle salade !

Oignons-nous d'huile* : il serait malvenu que ma peau frît** au soleil tandis je jouerai de la cisaille et du sécateur. Paradoxe***, dans la poêle de fer**** noircie, huile et oignons ne se conjuguent*****-ils pas pour un résultat contraire ?* Où l'on déduira, un peu plus loin, de quelle graisse le Papistache, avec soin, s'oint ! Tagada !** Frire ne se conjugue pas à l'imparfait du subjonctif. J'en fais fi ! *** Il faudra accepter l'idée que le Papistache n'est pas un ognon. Qui, d'ailleurs, rêverait d'en faire l'ingrédient... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 11:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
vendredi 13 juin 2014

Entre deux maux

Je ne sais pas ce qui me chagrine le plus, du gros pot de confiture de prunes explosé sur le carrelage de la cuisine ou des fraises sauvages du jardinet qu'aucune petite menotte ne viendra cueillir en juin et qui, trop mûres, se détachent du pétiole et ne trouveront pas, en agissant ainsi, la voie vers une bouche gourmande et fendue jusqu'aux oreilles. Peut-être, quand même,  le pot échappé des mains d'Épouse-précipitée ?N'ai-je pas, à l'étourdie, promis de ramasser les morceaux de verre et de nettoyer le sol ? Pour les fraises,... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 08:43 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
samedi 7 juin 2014

Poussière

  De piteux ficus étiques oubliés dans un hall gris et affligeant ou dans un renfoncement sombre d'une salle d'attente négligée voire chez un parent dans une encoignure que jamais la lumière du soleil n'atteint, chacun en a vu ; mais, derrière la porte vitrée de cette salle polyvalente intercommunale, il est en plastique le ficus et il perd ses feuilles : la surface du pot qu'une poignée de billes d'argile couvre à peine est jonchée des feuilles chues, couvertes d'un voile gris de poussière ; des rameaux dénudés, dans lesquels... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 11:51 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
mercredi 4 juin 2014

Les ruminations d'un gastérophile un chouïa paranoïaque

Tous les escargots aiment la pluie      Je raffole des radis roses du jardinetJ'aime la pluie                                        Les limaçons de leur radula râpent les radisDonc je suis un escargot.                      Donc je hais les escargots. Les escargots se... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 11:20 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,