samedi 30 mars 2013

Galopin

Au réveil, ce matin — à peine vingt-cinq minutes avant six heures — une fulgurance. Je secoue l’épaule de ma moitié qui dort encore :— Lumière-de-Mes-Jours, comme désormais nos beaux esprits — ce sont MAP et Voltaire qui l’ont dit — se rencontrent et vibrent à l’unisson, je te propose de ne plus user que de la transmission de pensées pour toutes tes suggestions domestiques — j’aimerais que tu chasses cette vilaine araignée qui se tapit dans l’encoignure du plafond… as-tu sorti les poubelles ?… l’ampoule grillée du garage est-elle... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 06:01 - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , , ,

jeudi 28 mars 2013

Répit

Aujourd‘hui, j’ai essayé, de toutes mes forces cérébrales — ah, ah ! — de lancer un  message à Épouse-Aux-Aguets. La transmission de pensées n’a pas eu lieu. Il aurait pourtant suffit qu’elle me parlât de la réalisatrice, enquêtrice et présentatrice du magazine « L’écho des lois » diffusé ce soir, jeudi 28 mars, à 21 h 30, sur la Chaine Parlementaire, ne fût-ce que pour s’inquiéter de sa santé, pour m’ébahir davantage. Vu comme je vous l’écris, vous devez penser que j’avais, ce matin, placé la barre trop haut. Il n’en... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 20:42 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,
mercredi 27 mars 2013

Abasourdi

Ce matin, au petit-déjeuner, je tente une transmission de pensée volontaire. Sans rien annoncer. Je cherche quelque chose d'incongru et je trouve ça : — Et si je repeignais notre voiture ? Dix secondes plus tard — je vous jure : dix secondes — Épouse-Face-A-Moi me sort : — Tu as vu la voiture qui vient de passer : elle est violette !— Violette ? Elle pouffe : — Non, c'est pour rire, elle était grise. A part quand nous devons renouveler notre véhicule vieillissant, jamais nous ne nous intéressons à la couleur des carosseries. ... [Lire la suite]
mardi 26 mars 2013

Médusé

Cette fois, j’ai  peur.Qu’est-ce que ça cache ?Ce matin, en conduisant mon épouse sur son lieu de travail, sur une route que nous empruntons au minimum huit fois la semaine, souvent plus, je songeais à ce bûcheron qui, ayant coupé trois fort gros sapins de sa propriété à un mètre du sol, a joué artistement de la tronçonneuse et sculpté, dans les souches érigées, autant de champignons tous différents.Un peu de ce style : Que l’on aime ou pas, n’est pas la question.Les sculptures sont terminées depuis l’automne et, par une facétie... [Lire la suite]
lundi 25 mars 2013

Sidéré

Depuis peu — pas assez pour que la gestion des tags le fasse encore apparaître — vous aurez vu que je souligne mes billets d’une expression-clé « la vraie vie » ; or, ce dernier dimanche, la vraie vie m’apporte une surprise que je peine à croire tant elle se colore de mystérieux. Et pourtant !Je vous narre et je rajoute encore une précision. Si, souvent, je me saisis d’un fait réel, vous avez reconnu que je le tisse et l’emberlificote afin de tenter de le magnifier — plus d’un style rococo XVIIIe que postmoderne je l'avoue.... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 13:01 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 22 mars 2013

Bouvard et Pécuchet

Alain Finkielkraut le disait hier, sur France Inter, « l’École n’est pas en crise… elle est morte ! »Et le matin même, un animateur de la dite station de radio — ou un journaliste —, d’un ton enjoué,  balançait à quelques millions d’auditeurs :— C’est le printemps, les arbres se couvrent de bourgeons. Et je songe à ces institutrices qui s’efforcent d’ouvrir les yeux de leurs élèves en les aidant à découvrir que les bourgeons étaient déjà là au cœur de l’hiver… et je songe encore que la lutte est inégale, que les... [Lire la suite]

jeudi 21 mars 2013

Apparences trompeuses

J’étais dans la rue, j’envoyais un SMS à ma tendre épouse : une bande de six jeunes aux cheveux courts et vêtus de sombres atours me rattrape et se plante face à moi.— S‘cusez-nous, m’sieur. Le printemps ? c’est aujourd’hui ou c’est demain ?— Aujourd’hui, mercredi 20 mars, me semble-t-il.— Merci m’sieur. Oh tu vois, Bouffon, j’te l’avais dit qu’c’était pas le 21 c’tt’  année.Et le dénommé Bouffon de maugréer : sa mère, son instituteur, son grand-père et la table de multiplication par 7 lui auraient menti !Ce que je n’ai pas... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 10:01 - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 19 mars 2013

Une mémoire de m…

Appelons un chat, un chat. Il pleut. Comme vache qui pisse.Combien de gamins savent-ils encore les éclaboussures provoquées par les cataractes bovines ?Oh ! et les bouses explosées sur les routes ?Quand j’étais enfant, le bitume, tout au long de la rue du Bout-Aux-Angliches, était maculé de merde dans tous les états possibles : crémeuse d’un luisant vert émeraude ; mousseuse et épaisse, un peu terne déjà ; croûteuse mais souple sous la semelle encore ; sèche aux bords racornis ; pellicule fine beurrée par le passage répété des roues... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 06:01 - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,
dimanche 17 mars 2013

Ce n'est pas un billet dont on pourra dire qu'il est tiré par les cheveux

Ah, je le savais. Samedi après-midi,  je suis parti au marché tête nue. Évidemment! Mon bonnet noir,  envolé ; le gris, rangé allez savoir où ; et le bleu, Épouse-Que-J’épousète l’avait — sans m’avertir — jeté au fond du tambour du lave-linge.J’ai pris froid. Enfin, un chaud et froid. Chaud à  chercher une coiffe isolante avant de sortir et, de guerre lasse, froid, précisément, en sortant.Rassurez-vous, je ne suis pas tombé malade. Je ne risque pas le moindre rhume de cerveau. Dans la mesure où je n’en ai qu’un, croyez... [Lire la suite]
samedi 16 mars 2013

Sorcellerie

Voici quelques années, au bord d’une départementale qui mène au chef-lieu du département, une petite maison s’est construite. Petite. Une maison de poche. Quatre murs, une porte d’entrée flanquée d’une fenêtre à droite. Pas de garage, pas d’étage. Aucun aménagement extérieur, pas de terrasse, pas d’allée, pas de jardinet. Une maison posée dans un champ un peu en retrait de la route. Sans charme, sans grâce.C’est plus fort qu’elle, Épouse-Aux-Yeux-Vifs, à chacune de nos transhumances, ne peut s’empêcher de lancer : — Oh, cette maison,... [Lire la suite]
Posté par Old_Papistache à 08:01 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,