Au réveil, ce matin — à peine vingt-cinq minutes avant six heures — une fulgurance. Je secoue l’épaule de ma moitié qui dort encore :
— Lumière-de-Mes-Jours, comme désormais nos beaux esprits — ce sont MAP et Voltaire qui l’ont dit — se rencontrent et vibrent à l’unisson, je te propose de ne plus user que de la transmission de pensées pour toutes tes suggestions domestiques — j’aimerais que tu chasses cette vilaine araignée qui se tapit dans l’encoignure du plafond… as-tu sorti les poubelles ?… l’ampoule grillée du garage est-elle remplacée ?… le portail aurait bien besoin d’un coup de lessive… tu passerais l’aspirateur à l’étage ? La tapisserie des chambres des enfants mériterait bien qu’on la change, non ?… en revenant de la poste, tu t’arrêterais chez la mercière ?… etc. —, quelle belle économie de salive, non ?
— Grrroumph, rrheu, crrr, hhrumm, ooorr, mais… quelle heure il est ? On est samedi !


Grrroumph, rrheu, crrr, hhrumm, ooorr ? Je me demande si ça veut dire oui ? Une idée, Voltaire ? MAP ?